k a l e r n e

Olivier FÉRAUD

 

« Mon approche propose d'aborder par le sonore des questions liées au rapport que des "habitants" peuvent avoir avoir leur "milieu de vie". Que celui-ci soit urbain ou rural, l'écoute et l'acte sonore participent au quotidien de processus de territorialisation ou de requestionnement des frontières spatiales autant que sociales, et constitue des "communautés d'écoute" qui peuvent ou non coïncider avec des regroupements sociaux ou territoriaux. En tant que fait acoustique, il est question d'espace, en partie par le fait qu'un acte sonore peut dévoiler ou être déterminé par un espace. Cela questionne aussi les modalités qu'a le sonore de faire sens, quand un fait sonore dépasse le statut de signal ou qu'il se situe à la frontière du linguistique (je pense ici à la vocalité). Un fait sonore, un acte sonore ou un environnement sonore participe de l'identité de l'espace social qui les tolère ou les stimule, et constitue en quelque sorte " l'atmosphère " non arbitraire dont parle M. Claveyrolas. En observant des situations sociales et de pratiques du rassemblement, cela permettra de mettre en lumière des interacions inter- ou intra-groupes qui existent également sur la plan des faits et actes sonores. En me focalisant sur la vocalité, je souhaite constamment la ressituer dans l'environnement sonore global du quotidien d'une communauté donnée, et ainsi traiter de l'environnement dans lequel le groupe humain s'inscrit, qu'il peut façonner comme un paysage et avec lequel il interagit sans cesse. C'est pour cela que je souhaite parler de "paysages sonores partagés". »

 

contacter Olivier Feraud

téléchargement du Curriculum Vitæ

 

Textes disponibles sur kalerne.net :